Masso-Relaxologue

Billets de serenesens

    • Masso-Relaxologue
    • ANNECY
  • Le massage aide à soulager les douleurs liées à l'arthrose

    A la suite d'une étude de cas, des chercheurs recommandent aux patients bénéficiant d'un traitement contre l'arthrose du genou de tester en complément de celui-ci la massothérapie. A raison d'une fois par semaine cette technique permettrait en effet de soulager la douleur et d'améliorer la mobilité.

    Arthrosegenou

     

    L'arthrose du genou, ou gonarthrose, est une détérioration du cartilage de l'articulation du genou. Elle atteint l'un ou les deux genoux et c'est une maladie invalidante car les genoux sont de grosses articulations qui portent le poids du corps. Il existe de nombreux facteurs de risque : l'âge, le sexe (l'arthrose du genou est plus fréquente chez les femmes), un traumatisme du genou, des antécédents familiaux ou encore la surcharge sur les articulations (surpoids, port fréquent de charges lourdes...). Selon les chiffres donnés par l'Assurance maladie, la gonarthrose concerne 30 % des personnes âgées de 65 à 75 ans et se trouve être trois fois plus fréquente que l'arthrose de hanche ou coxarthrose.

    Aucun traitement ne permet de guérir l'arthrose du genou, mais il est possible de ralentir son évolution par des mesures hygiéno-diététiques ainsi que des traitements médicamenteux pour soulager la douleur lors des poussées inflammatoires. Selon des chercheurs de la Duke University Health System, il serait possible d'apporter aux patients une amélioration significative de la douleur et de la mobilité grâce à un massage hebdomadaire du corps entier pendant deux mois. Leur étude publiée dans le Journal of General Internal Medicine , suggère ainsi que le massage pourrait offrir un complément sûr et efficace à la gestion de l’arthrose du genou, du moins à court terme.

    Gérer la douleur sans médicaments

    « L’arthrose est l’une des principales causes d’invalidité et touche plus de 30 millions de personnes en Amérique.», a déclaré le principal auteur de l'étude le Pr Adam Perlman. « Des médicaments sont disponibles mais de nombreux patients présentent des effets secondaires indésirables, ce qui rend nécessaire le recours à des alternatives. Cette étude démontre que le massage peut être une telle option. » Les chercheurs ont recruté 200 patients souffrant d'arthrose aux genoux, répartis en trois groupes : ceux qui ont reçu un massage suédois d’une heure par semaine pendant huit semaines, ceux qui ont reçu un traitement de contrôle léger au toucher et ceux qui n'ont reçu aucun soin autre que leur régime habituel.

    Après huit semaines d'observation, chaque groupe a de nouveau été mélangé en trois groupes pour continuer le massage ou une légère pression toutes les deux semaines, ou pour ne recevoir aucun traitement pour le reste de l'étude, qui a duré 52 semaines. Les patients ont dû répondre à un questionnaire tous les deux mois, ce dernier permettant de mesurer leur douleur et raideur au niveau du genou et leurs limites de mouvement. Notamment la capacité des patients à monter les escaliers, à se lever à partir d'une position assise ou allongée, à se pencher, à marcher ou à sortir d'une voiture, entre autres activités. Les scores ont ensuite été comparés sur deux périodes précises, à huit semaines puis à 52 semaines.

    A quoi consiste la massothérapie ?

    Les résultats ont montré qu'à huit semaines, le massage permettait d'améliorer considérablement les scores des patients au questionnaire par rapport aux soins légers et aux soins habituels, en ce qui concerne la douleur, la raideur et la fonction physique. À 52 semaines, les massages bimensuels ont permis de maintenir les améliorations observées à huit semaines, mais n'ont pas apporté de bienfaits supplémentaires. Il n'y avait donc pas de différence significative entre les trois groupes. Mais pour les chercheurs, les patients concernés devraient davantage s'intéresser à cette discipline qu'est la massothérapie, « l'une des interventions de médecine complémentaire les plus populaires. », ajoute le Pr Adam Perlman.

    Celui-ci conclut : « à une époque où les gens recherchent des solutions efficaces contre la douleur sans médicaments, cette étude fournit une preuve supplémentaire que le massage a un rôle potentiel à jouer, du moins pour les personnes souffrant d'arthrose.» La massothérapie, qui regroupe plusieurs techniques de massages (suédois, californien, shiatsu...), est notamment très pratiquée au Québec. Ainsi, la Fédération québécoise des massothérapeutes explique que « la massothérapie peut être une solution préventive, corrective ou thérapeutique à divers problèmes. » Elle permet notamment de soulager la douleur (maux de dos, douleurs chroniques, etc.) et d'améliorer la digestion, le sommeil et la mobilité musculaire.

     

    https://www.santemagazine.fr/actualites/une-etude-montre-que-le-massage-aide-a-soulager-les-douleurs-liees-a-larthrose-335627?fbclid=IwAR1vK4aNAHKe7Wv79R0nV3-xX_XBArZYPNiAKKpf7HTqXecz7dWnFRbEh5k

  • MASSAGES : ses bienfaits relaxants. Pourquoi se faire masser ?

    Massage Balinais Pijat Bali

    Le massage est l’un des meilleurs moyens que nous avons à notre disposition pour se détendre, se relaxer et relâcher toutes nos tensions physiques et psychiques.

    Dans un monde où nous dormons en moyenne ⅓ de notre journée, où nous travaillons un autre ⅓ et le tiers restant est occupé par des obligations familiales ou personnelles comme faire les courses, s’occuper des enfants, préparer à manger, sortir les poubelles, envoyer les derniers courriers et mails, etc…

    Nous arrivons à un point où nous n’avons même plus une seconde pour nous-même et le niveau de stress est devenu oppressant pour de nombreuses personnes. C’est pourquoi, il est important de prendre du temps pour vous parce que personne ne le fera à votre place.

    Cela ne veut pas dire être égoïste mais simplement de prendre du temps pour vous remplir d’énergie. Si vous êtes vidés d’énergie et soumis au stress en permanence, vous ne pourrez pas rendre service aux autres parce que vous même, vous n'êtes pas bien.

    C’est pourquoi, j’aimerai vous partager dans cet article, les bienfaits du massage pour détendre son corps physique et libérer les noeuds émotionnels que vous aurez pu créé en période de stress ou d’activité physique. 

    Se nourrir de toucher est quelque chose que nous avons oublié en Occident avec l’essor des grandes religions qui voyaient d'un mauvais oeil le contact physique. Mais il est important de savoir que le massage est pratiqué depuis des millénaires en Orient.

    Considéré comme l’un des meilleurs outils de bien-être qui existe, le massage procure des bienfaits à quiconque qui s'octroie le droit d'en faire. Si vous hésitez encore à faire un massage de temps en temps, voici une liste non exhaustive des bienfaits que l’on peut attribuer aux massages.

    Lire la suite

  • LE TOUCHER QUI GUERIT

    Le toucher qui guérit

     

    Les défenseurs des médecines alternatives ne juraient que par eux. Les massages et thérapies par le toucher sont maintenant expérimentés en milieu hospitalier, où ils semblent accélérer la guérison, apaiser les douleurs et les détresses de l'âme.

    Personne ne se rend à l'hôpital de gaieté de cœur. Que l'on soit malade ou blessé, c'est toujours avec une pointe d'angoisse que l'on envisage le parcours de soins, voire le diagnostic défavorable. C'est aussi le cas à la clinique de l'institut Karolinska de Stockholm. « Quand je suis arrivé aux urgences, il m'a fallu subir plusieurs tests et séances de radiographie. Vous n'êtes alors qu'un numéro sur un bout de papier », confie un patient intégré à une étude pilote rassemblant 25 volontaires.

    Au cours de cette étude, le but des chercheurs de l'équipe de Maria Arman était à la fois simple et inhabituel pour un service d'urgences d'un grand hôpital : améliorer la perception que les patients avaient de leur séjour. À cette fin, ils avaient le choix entre deux options. La première proposait un massage de 20 à 60 minutes à base de mouvements doux et circulaires sur les mains, les pieds, le dos ou tout le corps selon leur désir ; la seconde consistait en de légères pressions de la main en différents endroits du corps – pieds, cœur ou front – pendant trois quarts d'heure.

    À l'issue de ces séances, la majorité des participants déclarèrent plus tard avoir éprouvé un sentiment « d'appartenance existentielle », de consolation, de relaxation et de réconfort. « Par le contact, on redevient homme », furent les mots du patient cité précédemment.

    Même un bref contact corporel suffit à chasser un sentiment d'insécurité parfois profondément enraciné. En 2014, une étude réalisée à l'université d'Amsterdam par l'équipe du psychologue social Sander Koole a ainsi montré que le simple fait de poser la main une seconde sur l'épaule d'un patient au moment de lui tendre un questionnaire diminue son angoisse et lui inspire un sentiment de connexion avec ses semblables. Un effet particulièrement prononcé chez les personnes qui ne se sentent pas très sûres d'elles-mêmes.

    Nos peurs aussi s'estompent en grande partie sous l'effet d'un contact. Dans le cadre d'une expérience de laboratoire, des femmes tenant la main de leur conjoint ont ainsi éprouvé moins d'angoisse à l'annonce d'une décharge électrique imminente, et les parties de leur cerveau impliquées dans les réactions face au danger sont apparues moins actives. Même la main d'un étranger les rassurait quelque peu. Le tout grâce à une substance que notre organisme libère à l'occasion de contacts agréables : l'ocytocine. Parfois appelée hormone du lien, voire hormone de l'amour, cette molécule renforce les liens de confiance et de coopération au sein de notre groupe social et apaise...

     

    Lire la suite

  • LES DOULEURS ET LES EMOTIONS

    LES DOULEURS ET LES ÉMOTIONS

         

    En tant que masseuse, je cherche par le toucher et quelques questions, la cause des problèmes d’ordre musculaires avant qu'ils ne deviennent des problèmes sérieux. Un de mes objectifs est de rétablir l'harmonie du corps et des émotions.


    Mon expérience m'a appris qu’il se trouve souvent derrière la douleur physique une tension émotionnelle cachée, consciemment ou inconsciemment. Évidemment résoudre les traumatismes émotionnels peut aider à soulager certains des maux et douleurs que nous cumulons au quotidien, en raison de notre rythme de vie actuel, des obligations familliales et de nos activités annexes.


    Notre réaction immédiate face à la douleur est le plus souvent, un traitement à court terme (les médicaments) visant à faire disparaître les symptômes. Bien que cela soit utile pour soulager les douleurs (maux de tête, douleurs articulaires et musculaires), ils ne contribuent pas à s'attaquer à la cause de la douleur.

     

    Voici quelques conseils qui pourraient vous aider à trouver "LE" bon équilibre entre votre corps et vos émotions :

    Vous êtes ce que vous mangez:

    Le régime alimentaire est très important. Les aliments que nous consommons ont un impact significatif sur la capacité de notre corps à se guérir. Lorsque vous souffrez de douleurs musculaires et articulaires, éviter les aliments acides comme le vinaigre, l’alcool, le café, les boissons gazeuses et la malbouffe qui sont riches en sucre et en blé, car ils peuvent aggraver l'inflammation causant la douleur.

    11 verres ou 1 litre et demi d'eau par jour:

    Commencez votre journée avec un verre d'eau chaude simple ou bien citronnée allié à du gingembre frais, des nettoyants naturels qui peuvent vous aider à maintenir une digestion saine. 

    Détendez-vous :

    Au moins une fois par semaine, offrez-vous un bain chaud additionné de sels marin, qui fournira à votre corps des minéraux essentiels pour stimuler la circulation sanguine et améliorer l’hydratation de la peau tout en réduisant l'inflammation ; ou bien un Sauna ou un Hamman idéaux pour libérer votre corps de leur toxines et autres déchets stockés.

    Utilisez les huiles essentielles, ajouter 3 gouttes de lavande, d’eucalyptus à votre gel douche ou dans une cuillère d'huile ou de miel à mettre dans l'eau de votre bain, ou tout simplement des algues en poudre bio/naturelles, ce qui peut aider à soulager les tensions musculaires.

    Prenez soin de vous:

    Faites-vous masser pour soulager vos douleurs et les traiter. Visitez votre masseuse relaxologue régulièrement afin d’entretenir votre mécanique musculaire et soulager votre corps de l'accumulation des tensions. Prenez-soin de votre corps car vous ne pouvez pas remplacer.

    L’exercice:

    C’est essentiel. Un corps sain est un corps en mouvement. Essayez de trouver du temps pour vous entrainer afin de renforcer vos muscles et vos articulations. Marchez le plus souvent possible (30 min minimum) avec ou sans batons, courrez de préférence en nature même dans des parcs, utilisez votre vélo ou trotinette ou votre skate lors de vos déplacements (dans la mesure du possible).

    Les émotions:

    Les émotions font partie de la vie. Bonnes ou mauvaises émotions, positives ou négatives, elles sont là et nous devons apprendre à vivre au mieux. Par exemple, un sentiment de colère et de frustration peut être une source de motivation pour faire de grands changements positifs dans votre vie. Les problèmes ne commencent pas à cause de la nature d'une émotion, mais à cause de la gestion de celle-ci. Mal vécue, une émotion peut affecter les organes et provoquer la discorde au sein du corps.

     

    Lire la suite

  • 5 ERREURS QUE L'ON COMMET APRES LE SPORT

    Les 5 ERREURS QUE L'ON COMMET APRES LE SPORT

    Les vacances d’été sont souvent l’occasion de consacrer un peu de son temps pour faire du sport et se remettre en forme. Mais avant de se lancer tête baissée, voici quelques erreurs à éviter.

    Profiter de la fraîcheur du matin pour courir sur la plage, c’est très agréable. Mais il ne faut pas oublier certaines règles élémentaires comme celle d’éviter de courir juste après avoir déjeuné ou celle de fuir les fortes chaleurs. Aujourd’hui, nous allons lister les erreurs qu’il ne faut pas commettre après une séance de sport.

    1. Ne pas prendre de douche

    Vous venez de courir et vous avez une faim de loup ? Ne vous précipitez pas à la cuisine, passez avant par la salle de bain. Vous avez beaucoup transpiré, il faut donc aller vous laver pour éviter la prolifération de bactéries. Par ailleurs, la transpiration rafraîchit le corps, il est donc important de ne pas soumettre vos muscles à un changement de température trop radical.

    C’est pour cette raison aussi que nous vous conseillerons de ne pas prendre de douche froide. Commencez par de l’eau chaude et au fur et à mesure faites chuter la température. En douceur, vous permettrez à votre sang de mieux circuler. Une fois propre, vous pourrez vous sustenter.

    2. Manger comme un ogre

    Manger après avoir fait du sport c’est une bonne chose, mais attention à ne pas trop manger. Il ne faudrait pas se sentir ballonné et réduire à néant tous les efforts qu’on a fournis. N’hésitez pas à consommer des aliments riches en protéines et pauvres en calories. Mangez des fruits, des céréales, des produits laitiers, des œufs, du saumon ou encore du poulet.

    Vous pourrez aussi manger des produits sucrés, mais privilégiez les sucres naturels qui sont facilement assimilables et qui apportent des minéraux indispensables pour une bonne santé musculaire. On vous conseillera enfin de manger dans les deux heures qui suivent l’effort physique, car c’est à ce moment que l’organisme cherche à reconstituer ses réserves.

    3. Ne restez pas à rien faire

    Vous êtes épuisé après avoir fait du sport ? Ce n’est pas une raison pour vous vautrer dans votre canapé. Si vous ne faites plus aucune activité après un effort physique intense, vos muscles pourraient bien se raidir. Marchez, faites la cuisine, baladez-vous... Ce qu’il faut c’est éviter l’inactivité.

    En revanche, vous serez bien mal inspiré de vous lancer, immédiatement après le sport, dans des chantiers qui demandent beaucoup d’efforts. Votre corps a besoin de se reposer. Agissez donc en douceur pour ne pas faire trop souffrir vos muscles.

    4. Attention aux étirements

    La question des étirements après le sport fait débat. Certains pensent que ces étirements sont indispensables pour éviter les courbatures, d’autres avancent qu’ils peuvent venir abîmer vos muscles. Les médecins du sport expliquent qu’il vaut mieux s’échauffer que s’étirer avant l’effort physique. Après une activité physique intense, on ne doit pas s’étirer immédiatement.

    Il semblerait même que faire des étirements tout de suite après l’effort pourrait empirer les courbatures, car cela viendrait augmenter les petites lésions des muscles provoquées par l’effort. Par ailleurs, les étirements peuvent venir bloquer la circulation sanguine. Si vous voulez réduire les courbatures, étirez-vous doucement une heure après l’activité sportive. Ces étirements ne devront pas vous faire mal.

    5. Boire n’importe quoi

    Après avoir fait du sport, il faut boire car le sport fait transpirer, mais n’allons pas chercher des boissons sucrées ou des boissons énergisantes. « Elles sont hyper-sucrées, et pas forcément d’un sucre assimilable à l’effort », explique Frédéric Maton, le président de la Société Française de Nutrition du Sport, dans 20 minutes. « Et elles ne contiennent pas de minéraux, notamment pas de sel. Cela entraîne une chute minérale par le rein, d’où un risque cardiaque à l’effort. »

    Ce qu’il faut c’est boire de l’eau. En revanche, il ne faut pas boire un demi-litre d’eau d’un coup. Juste des petites gorgées espacées au fil de la journée. 6 ou 8 verres d’eau par jour sont amplement suffisants.

     

    Lire la suite

  • DEPRESSION ET MASSAGE

     

    TOUT L'ART DE RECEVOIR UN CLIENT EN DEPRESSION OU EN EPUISEMENT PROFESSIONNEL (BURNOUT) REPOSE SUR DEUX MOTS-CLES : EMPATHIE ET COMPASSION

    Masseur pro paris image article massage bien e tre contre de pression saisonnie re

    Ceux et celles qui traversent cette période difficile ont souvent des ressources psychologiques à leur disposition. Notre rôle, en tant que massothérapeutes, est de prendre soin le mieux possible du corps qui subit les troubles de l’esprit. Car la dépression n’est pas que mentale; des douleurs physiques importantes peuvent aussi se manifester. Maux de dos, migraines, maux de ventre…

    Pour être le plus aidant et le plus à l’écoute possible, le(la) masseur(se) doit cultiver chez son client un sentiment de sécurité et de confiance. Il est parfois troublant de voir un client de longue date souffrir de dépression. Gardez à l’esprit que ce n’est qu’un moment dans la vie de son client et qu’il est toujours la même personne, seulement, plus fragile.

    Comment procéder

    Il est important de valider la réceptivité du client lors du bilan de santé, ou lors des questions de routine si c’est un client régulier. Être tout simplement à l’écoute est la base pour établir un climat de confiance, ne pas lui dire quoi  faire ni que « l’on sait par quoi il passe ». On peut comprendre et être empathique à sa douleur, c’est en grande majorité ce dont les clients ont besoin. Car mis à part les professionnels tels que psychiatres, psychologues et psychothérapeutes, l’entourage immédiat cherche souvent à « réparer » le client, à le faire bouger et agir, alors qu’il ne demande qu’un moment de répit.

    La dépression est encore un grand tabou dans notre société basée sur la productivité et plusieurs croient qu’il suffit juste d’efforts et de volonté pour s’en sortir. Peu d’endroits nous permettent autant de laisser-aller que le bureau d’un(e) masseur(se). Le toucher est un calmant naturel dont on oublie la portée.

    À l’écoute du corps et de l’esprit

    Lors du massage, l’écoute du corps, des réactions et de la respiration de son client est le mot d’ordre à se rappeler, peu importe la technique utilisée. Avoir des mains aimantes et douces aidera le client à se détendre. Parler pendant la séance est parfois nécessaire et bénéfique pour certains clients, alors que  pour d’autres, c’est le silence qui sera de mise. L’idée étant de tenter d’éliminer toute situation anxiogène pendant le massage; une heure de détente totale, physique et mentale, peut avoir des répercussions pendant plusieurs heures.

    Les bénéfices d’un massage pour un client souffrant de dépression sont nombreux. La respiration se fera plus lente, les muscles se détendront, le client se sentira supporté et pourra ainsi mieux identifier les zones de tensions et nous aider à le relaxer. À plus long terme, le sommeil, souvent problématique pendant cette période, pourra s’améliorer. Le massage n’est pas une panacée, mais plutôt est un outil parmi tant d’autres, à la portée de tous, pouvant faire une différence dans la vie des gens dépressifs.

    Par Patricia Prazeres